FIV :

C’est le SIDA du chat, les différentes phases de la maladie :

  • 1re phase de la maladie : On peut observer une fièvre modérée, une baisse du taux des globules blancs et une augmentation légère de la taille des ganglions lymphatiques. Cette phase dure deux mois environ et passe souvent inaperçue.
  • 2e phase de la maladie : Comme pour la leucose féline (FeLV) ou le SIDA de l’homme (HIV), le chat est séropositif et ne présente aucun symptôme, le virus « sommeille » dans son organisme. Il est par contre contagieux pour les autres chats. Cette phase est d’une durée très variable, entre 5 et 10 ans environ.
  • 3e phase de la maladie : À la faveur d’un stress important, d’une maladie ou bien sans aucune raison, le chat devient malade. Le virus se « réveille ». Il se multiplie et détruit des globules blancs (cellules sanguines), nécessaires à la défense du chat contre les maladies. Il y a donc une diminution des défenses immunitaires ce qui rend le chat très sensible aux microbes, même ceux qui sont peu dangereux pour des chats non atteints par le FIV.

Modes de transmission : par morsures graves, par accouplement ou par gestation entre une mère et ses petits.

 

FELV :

Le FELV est le virus de la leucose féline.

Les signes cliniques de contamination par le virus de la leucose sont très variables et peu spécifiques.

On notera principalement :

  • Une diminution de l’appétit pouvant aller jusqu’à la perte d’appétit (anorexie),
  • une perte de poids,
  • une apathie,
  • léthargie,
  • de la fièvre,
  • des diarrhées,
  • des difficultés respiratoires,
  • des inflammations,
  • des conjonctives (conjonctivites répétées),
  • des affections de la cavité buccale (gingivite, stomatite, ..),
  • une augmentation de la taille des ganglions,
  • un ou plusieurs abcès qui ont du mal à guérir.

Modes de transmission : par l’urine, les déjections et la salive.

 

Pourquoi un test sur des chatons de moins de 6 mois n’est pas fiable ?

Le résultat d’un test FIV/FELV sur des chatons de moins de 6 mois peut être faussé, car le chaton peut encore dépendre des anticorps de sa mère.

 

Infos utiles :

S’ils sont stérilisés, les chats malades et sains peuvent cohabiter sans risques.
Afin de limiter cette maladie, la stérilisation est le seul moyen.
Les 2 virus sont très fragiles dans le milieu extérieur : ils y survivent quelques dizaines de minutes maximum.

 

Pour les 2 virus, aucune transmission à l’Homme n’est possible.

 

Sources : Les Felins Positifs, Wikipedia